Archives par mot-clé : protestantisme évangélique

Sophie Bava : Migrations africaines et dynamiques religieuses au Maroc

Migrations africaines et dynamiques religieuses au Maroc. Observations autour de la création d’un espace de formation chrétien.

Par Sophie Bava, anthropologue à l’IRD-LPED. En accueil au LEPOSHS-UIR, Maroc.

Anthropologue, j’ai construit au gré de mes recherches une « anthropologie religieuse du mouvement » en croisant les migrations africaines et les dynamiques religieuses issues de ces mobilités entre l’Afrique subsaharienne et le monde arabe. Je ne suis par contre pas spécialiste du christianisme puisque mes travaux ont d’abord porté sur l’islam, le mouridisme dans la migration africaine, les constructions religieuses des migrants africains au Caire, puis sur la formation religieuse des étudiants africains à Al Azhar. C’est sur le terrain Egyptien que j’ai découvert la question chrétienne en migration. Continuer la lecture de Sophie Bava : Migrations africaines et dynamiques religieuses au Maroc

Katia Boissevain : compte rendu de terrain à Fez (Maroc)

Ce séjour de recherche au Maroc est le second d’une série qui tente de construire une comparaison entre les modalités de conversions au Protestantisme évangélique en Tunisie et au Maroc. Plus précisément, les deux recherches visent à mettre au jour les dynamiques de formations religieuses et les voyages d’études nécessaires telles qu’elles existent pour former les pasteurs et les diacres.

Bien entendu, pour ce faire, il faut avoir une vision claire de la présence chrétienne dans ces deux pays du Maghreb, de son histoire et de ses différents enjeux (Karima Dirèche travaille sur l’Algérie). En Tunisie comme au Maroc, les communautés historiques de chrétiens, c’est-à-dire les européens et occidentaux, soit anciennement installés, soit plus récemment expatriés, doivent désormais cohabiter avec des chrétiens africains, catholiques ou protestants, francophones ou anglophones, professionnels, étudiants ou clandestins, ainsi qu’avec une nouvelle figure, celle du converti (maghrébin) au christianisme. La grande majorité des conversions religieuses en Tunisie comme au Maroc s’opèrent vers le protestantisme évangélique plutôt que vers le catholicisme, pour des raisons historiques et théologiques exposées ailleurs.

Fez, un choix de décentrement fructueux

Continuer la lecture de Katia Boissevain : compte rendu de terrain à Fez (Maroc)